Les Étapes Pour Déménager Dans Une Plus Grande Maison Par CARBODEM – L’entreprise De Déménagement À Nice

Partagez cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Le musée Masséna est un musée municipal de la ville de Nice installé dans une des dernières villas de prestige du xixe siècle de la promenade des Anglais.

Le prince d’Essling, duc de Rivoli, André Prosper Victor Eugène Napoléon Masséna, fils de Victor Masséna, vendit ce bijou de la Belle Époque construit par son père, à la ville de Nice, en 1919, pour un prix égal aux droits de succession qu’il avait dû payer, en stipulant que le jardin devait être ouvert au public, et que la villa devienne un musée d’histoire locale sous le nom de « musée Masséna ». Ce qui fut fait. Les bosquets sont signés par le botaniste Édouard André.

  • Le musée

En 1919, André Masséna, fils de Victor Masséna, vend l’immeuble de la ville de Nice, à condition qu’un musée y soit construit et que le jardin soit ouvert au public. Le musée Masséna a été inauguré en 1921. Pendant des décennies, la Villa Masséna a été un musée consacré à l’histoire locale jusqu’au début du XXIe siècle où des projets de rénovation s’imposaient. Après plusieurs années de restauration, il a rouvert le 1er mars 2008. Restauré dans sa forme originale par l’architecte Édouard André, extérieur les travaux de réparation. La nuit, comme le Negresco voisin, de puissantes lumières mettent en valeur ses tombes historiques. A l’intérieur, les salons retrouvent leur splendeur et leur chaleur d’antan, comme toutes les boiseries du début du XIXe siècle du palais Govone près de Turin. . La plupart des meubles de style Empire décoreront les salons. Le nouveau plan, réalisé par l’architecte niçois Philippe Mialon, propose une surface d’exposition permanente de 1 800 m2. Les premier et deuxième étages offrent une vision chronologique et thématique de l’histoire de Nice de 1792 à 1939. Les troisième et dernier étages contiennent la bibliothèque de Cessole, riche de documents historiques par milliers, relatifs spécifiquement à l’histoire du Comté de Nice, Provence. , Savoie et Italie du Nord. Le musée est entièrement accessible aux personnes handicapées.

Payante au XXe siècle, l’entrée dans tous les musées municipaux de la ville de Nice était gratuite entre le 1er juillet 2008 et le 1er janvier 2015, date de sa publication par la nouvelle politique tarifaire de la ville.

De 2013 à 2019, lors de la saison culturelle organisée par la Ville de Nice, quatre expositions sont présentées sous la direction de Jean-Jacques Aillagon. Entouré des historiens Guillaume Picon et Aymeric Jeudy, Jean-Jacques Aillagon interroge les quelques millénaires d’histoire de Nice dans une exposition qui rassemble des œuvres de toutes les époques.

  • Villa Belle-Epoque célèbre

Pierre architecturale de style gréco-romain

Le prince Victor d’Essling, descendant du maréchal Masséna, voulait une grande maison sur la plage niçoise pour y passer l’hiver.

Sa construction débute en 1898, sur le modèle de la Villa Rothschild à Cannes : une architecture néo-classique, avec des formes et des éléments inspirés de l’Antiquité.

Les colonnes gréco-romaines, les frises grecques et les références aux grandes villas et monuments italiens ont été créés par les architectes Hans-Georg Tersling et Aaron Messiah.

Le prince d’Essling possédait à l’époque la propriété de La Victorine, dans un grand hôtel particulier à l’ouest de Nice.

Le style de l’Empire et la relation de la famille Masséna avec Napoléon

Prince d’Essling, Victor Masséna, était le petit-fils d’André Masséna, fait par Napoléon Maréchal d’Empire et Prince d’Essling par Napoléon après ses nombreuses armes au service de l’Empire.

Le mobilier et la décoration de la villa rendent bien hommage au style inspiré de la campagne de l’Empereur : ornements en laiton, or, bois, motifs forts… 

La décoration du Château de Govone

Demeure de la famille royale de Savoie, ce palais du Piémont était dédié à la ville de Govone, qui vendit tous ses meubles et ornements en 1898.

Victor Masséna en achète alors une grande partie pour y abriter sa villa niçoise : ornements sculptés, toitures, fresques…

Les véritables chefs-d’œuvre de l’art décoratif turinois sont ainsi préservés.

  • Les salons

Au 1er niveau, la grande Galerie donne accès aux différents salons de réception :

– Le salon des portraits où trônent les portraits de Napoléon III et Eugénie.

– Le grand salon, lieu de réception aux boiseries issues du château de Govone, et aux peintures représentant les batailles où s’est illustré le Maréchal Masséna, notamment la bataille d’Essling.

– Le fumoir et son mobilier typique du 1er Empire : fauteuils, guéridon, console, et pendule ornés de sujets mythologiques et de bronze doré.

– La salle à manger et sa véranda vitrée en demi-cercle.

– Le bureau du prince d’Essling et les portraits du prince et de la princesse par François Flameng.

– La bibliothèque : l’office de la villa est transformé en bibliothèque en 1937 après le legs de la collection d’ouvrages de Victor de Cessole à la ville de Nice.

  • Les collections

Au 2ème niveau, 1800 m2 d’exposition pour découvrir le 1er Empire et l’histoire du Comté de Nice.

– Des objets de collections, bijoux, vêtements d’apparat et accessoires de l’Empereur : masque mortuaire de Napoléon, diadème et bijoux de l’impératrice Joséphine, robes et costumes d’apparat…

– Exposition autour de l’histoire de Nice, du XIXe siècle au début du XXe siècle : aquarelles, affiches, gravures, arrêtés municipaux, costumes traditionnels et accessoires…

– Des objets et œuvres d’art qui témoignent du rattachement de Nice à la France, de la Belle-Epoque sur la Riviera, et des traditions niçoises.

Hormis les nombreux portraits de membres de la famille Masséna, de scènes et de personnages historiques du 1er Empire et du 2nd Empire, le Musée Masséna possède des œuvres des peintres paysagistes de Nice au XIXe siècle comme Alexis Mossa, Antoine Trachel,…

  • Le Jardin

Créé par l’horticulteur paysagiste français Edouard André, le jardin donne sur la Promenade des Anglais.

Dans les style des jardins à l’anglaise, le parc est composé comme un tableau avec des touches de couleur, des bosquets aux feuillages différents.

Des lignes sinueuses et une atmosphère vaporeuse dans ce jardin ombragé, où s’invitent aussi des espèces exotiques, des palmiers et des orangers.

Mémorial des victimes du 14 juillet 2016 dans le Jardin de la Villa Musée Masséna.

– Le jardin est dénommé Jardin de la Légion d’Honneur.

– L’espace sécurisé comporte la fontaine de l’hommage national rendu sur la colline du   Château en octobre 2016.

– Le cœur de l’OGC Nice avec les noms des 86 victimes de l’attentat surmonte la fontaine.

– Le message « En Mémoire de nos Anges » y est inscrit.

– Superbe jardin arboré.

– Jardins, dessinés par le paysagiste et botaniste Edouard André (1840-1911).

– 2006–2007. La Cour d’Honneur, au nord, et les jardins sont restaurés.

ARCHITECTURE

 

  • Architectes Hans-Georg Tersling (danois) et Aaron Mesiah.
  • Inspiration de la Villa Rothschild, à Cannes.
  • Style Empire et influence du Style Néoclassique Italien.
  • La villa est conçue pour l’organisation de grandes réceptions.
  • Les pièces exposées dans le musée sont d’une grande variété avec une mise en situation particulièrement soignée.

Peintures, arts graphiques, sculptures, mobiliers, objets d’art, maquettes, livres, tenues vestimentaires…

La période historique couverte s’étend  de 1792 à 1939, de Bonaparte à l’avant deuxième Guerre Mondiale

VISITE

 

Visitez le musée Masséna à Nice, installé dans l’une des villas les plus célèbres de la Côte d’Azur, de la Belle-Epoque, en famille ou avec des amis, les touristes ainsi que les personnes qui viennent de déménager à Nice depuis peu de temps et qui souhaite faire un tour au musée Masséna à Nice .

Il se distingue par son architecture d’inspiration gréco-romaine, son mobilier de style Empire et sa décoration d’origine italienne.

Un musée qui raconte l’histoire de la Région Niçoise, et les liens qui unissent les familles Masséna et Napoléonienne.

Et c’est gratuit pour les enfants, les Niçois et les habitants de la Métropole Nice Côte d’Azur !

L’accueil du public s’effectue, au nord de l’édifice, par un pavillon situé au numéro 65 de la rue de France.

  • Horaires :

Ouvert tous les jours sauf le mardi.

Ouvert du 2 janvier au 22 juin de 11h à 18h, du 23 juin au 15 octobre de 10h à 18h et du 16 octobre au 31 décembre de 11h à 18h.

Fermé le mardi, le 1er janvier, le dimanche de Pâques, le 1er mai et le 25 décembre.

  • Accès :

Sur la promenade des Anglais, à côté du Negresco.

Bus 8, 11, 52, 62, 94, 98, T60, T61 arrêt “Congrès / Promenade”.

Lire plus...

Les Étapes Pour Déménager Dans Une Plus Grande Maison Par CARBODEM – L’entreprise De Déménagement À Nice
Vivre

BASILIQUE NOTRE DAME DE L’ASSOMPTION

La basilique Notre-Dame-de-l’Assomption de Nice est une basilique située avenue Jean-Médecin, dans le centre-ville. La basilique a été construite entre 1864 et 18791 selon les

Vivre

MUSÉE RENOIR

Le Musée Renoir de Cagnes-sur-Mer ou Domaine des Collettes à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes), labellisé Musée de France, est dédié au peintre impressionniste Auguste Renoir (1841-1919). Du

Recevez le devis de déménagement gratuit

Sans obligation ou engagement