Où s’installer en France pour Réussir dans le Secteur Agricole

Réussir dans le secteur agricole en France

Partagez cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Globalement, les prix des denrées alimentaires a constamment augmenté au cours des 20 dernières années, une hausse à 2,6 % en moyenne par an en France. Cette augmentation est le résultat des enjeux liés à la sécurité alimentaire (périssabilité des denrées) et à l’incapacité du secteur agricole actuel à couvrir toutes les demandes, surtout après la grande désindustrialisation.

Dernièrement, les exploitations verticales viennent renforcer l’agriculture traditionnelle qui ne suffit plus même si elle est encore très pratiquée en France. Les espaces agricoles s’amenuisent au fur et à mesure que sa situation démographique et sociale change. L’agriculture reste quand même l’activité principale de certaines régions françaises. C’est pourquoi elle reste un secteur porteur pour le pays. Voyons tout ça d’un peu plus près.

 

Un secteur agricole porteur

 

L’agriculture est un secteur porteur en France

 

Après la désindustrialisation de masse de l’Europe, la circulation des produits industriels est limitée. Surtout depuis l’augmentation des cas de diabète et de cancer résultant de la consommation de ces produits.

La demande en produits agricoles a pris son envol depuis, elle est devenue tellement grande ces derniers temps que la plupart des pays européens en importent pour répondre aux besoins de leur population.

La France est le premier pays agricole de l’Europe depuis des années. C’est auprès d’elle que ces pays européens s’approvisionnent en produits agricoles. D’ailleurs à part ça, plusieurs autres facteurs indiquent que l’agriculture est un secteur qui apporte une part considérable à l’économie française.

 

Rang de la France en Europe dans le secteur agricoleStatistiques annuelles
Premier exportateur de produits agricoles vers les pays hors Union Européenne12% des produits agricoles importés proviennent de France
Premier producteur agricole en Europe73 milliards d’euros de produits agricoles
Premier en surface agricole25 millions d’hectares cultivés
Deuxième en excédent commercialExcédent d’échanges dépassant 10 milliards d’euros
Troisième exportateur de produits agricoles en Europe23% des produits agricoles importés proviennent de France

 

La France compte actuellement 475 000 exploitations agricoles sur son territoire. Grâce à quoi elle approvisionne à la fois ses habitants et l’ensemble de l’Europe. D’ailleurs, elle répond à 19,3 % des besoins en produits agricoles dans plus de 28 pays européens.

D’un point de vue plus national, la France encourage le retour aux produits frais. Or ces derniers sont souvent inabordables pour les salariés à revenu modeste. Une bonne partie des français se trouvent dans cette catégorie.

Du coup, beaucoup de français cultivent leurs propres produits, même en plein Paris. Rien d’étonnant que ces derniers temps, on voit beaucoup de jardins potagers sur les terrasses.

Cette situation a même permis à un nouveau genre d’emploi d’apparaître. Celui d’agriculteur ambulant : il s’agit de cultiver des produits agricoles sur des bouts de terre louée, parfois sur commande, et de les livrer à domicile. Cela permet à la fois d’éviter de consommer des produits industriels et de payer les prix élevés dans les magasins bio.

Même si les grandes villes s’y mettent aussi, certaines villes et régions sont plus agricoles que d’autres. Alors dans quelles régions françaises s’installer si on veut consacrer notre activité à l’agriculture ?

 

Les meilleures régions pour s’épanouir dans le secteur agricole

 

Actuellement, on dénombre près de 448 500 agriculteurs en France. Parmi eux, il y a les entreprises et les agriculteurs indépendants. Il y a aussi ceux qui travaillent dans l’agriculture depuis des générations, et les fraîchement convertis.

Ce nombre a légèrement diminué en 2018, avec une progression moyenne annuelle de 1,2 %, mais a repris de belle l’année dernière (progression de 1,9 % en 2019). Preuve que beaucoup veulent devenir agriculteurs. La majorité après avoir travaillé dans des bureaux.

Dans ce cas, dans quelle région s’installer pour avoir une chance de prospérer dans ce secteur ? Pour le savoir, on a déterminé le PIB agricole par habitant de chaque région.

 

 

Comme on peut le voir, la région Nouvelle-Aquitaine est la plus agricole de toute avec un PIB agricole de 6 461 euros par habitant. Son PIB total est de 27 657 euros par habitant, la part de l’agriculture dans son PIB est donc de 23,36 %.

Grand-Est est aussi une région appropriée pour faire ses activités dans l’agriculture (PIB agricole à 5 210 euros).

Par contre, l’agriculture n’est pas un secteur en développement en Corse avec seulement 127 euros comme PIB agricole par habitant. Son PIB total est à 26 954 euros par habitant, l’agriculture participe donc à 0,47 % dans son PIB.

En dehors de l’Ile-de-France où l’agriculture a aussi une part très faible dans le PIB total (PIB agricole à 624 euros), les autres régions tombent dans la moyenne (PIB agricole moyen: 2 906 euros), certaines au dessus, d’autres en dessous.

Mais si on veut avoir une chance de réussir dans ce secteur, il est conseillé de s’installer dans une région dont le PIB agricole dépasse cette moyenne, particulièrement en Nouvelle-Aquitaine. Elle et Grand-Est ont un mélange de climat montagnard et semi-continental, enclin à la production agricole.

 

Nouvelle-Aquitaine

 

La France est le premier pays agricole en Europe. Elle produit plus de 73 milliards d’euros de produits agricoles chaque année qu’elle écoule sur son territoire et à l’extérieur.

D’ailleurs, elle exporte ses produits partout dans le monde (12% des importations agricoles dans le monde viennent de France), et surtout vers les autres pays européens  (23% des importations agricoles en Europe viennent de France). Preuves que l’agriculture est un secteur porteur en France.

Le secteur continue de créer des emplois (progression moyenne de 1,2 % par an) surtout devant la prolifération du cancer et des cas de diabète dans le pays.

Allant des petits agriculteurs ambulants qui cultivent des produits agricoles sur commande et les livrent à domicile, jusqu’à ceux qui se reconvertissent entièrement. L’agriculture peut donc être un métier complémentaire ou un métier à part entière.

Pour le premier cas, il s’agit plutôt de cultiver pour une consommation personnelle, souvent élargie  à un entourage restreint.

Pour le deuxième, c’est plus radicale. Il s’agit de quitter son emploi pour devenir agriculteur. Dans ce cas, il est plus que conseillé de s’installer en Nouvelle-Aquitaine ou en Grand-Est. Ce sont les 2 régions françaises qui ont les plus hauts PIB agricoles du pays avec les climats adéquats pour réussir.

Pour les débouchés, la plupart des agriculteurs qu’on a interrogés sur place approvisionnent de grands distributeurs. Il y a aussi ceux qui ont leur propre étalage ou leur propre magasin, ou encore ceux qui autorisent la cueillette sur place et la pèsent avant achat, entre autres.

 

Sources

https://www.lesechos.fr/2001/06/un-secteur-agricole-porteur-721571

https://www.hbrfrance.fr/chroniques-experts/2017/11/18009-lagriculture-pouvait-de-nouveau-etre-secteur-davenir/

http://www.fdsea80.fr/toutes-les-thematiques/infos-locales-mobilisation/information/articles/radiographie-agricole-des-treize-nouvelles-regions/

https://www.rustica.fr/articles-jardin/cultiver-son-potager-selon-sa-region,5411.html

https://www.jardiner-malin.fr/fiche/calendrier-plantation-potager-region-pour-optimiser-son-potager.html

Lire plus...

Recevez le devis de déménagement gratuit

Sans obligation ou engagement