Pourquoi faire ses Etudes en France

Etudes en France

Partagez cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

On a tendance à penser que si on finit nos études supérieures dans une université de renom, on aurait plus de chances à trouver rapidement un emploi qui nous convient. D’ailleurs, beaucoup de jeunes européens n’hésitent pas à venir vivre en France pour y continuer leurs études. Elle est réputée mondialement pour abriter quelques-unes des meilleures universités au monde.

En plus de vouloir y étudier, les jeunes envisagent également d’y faire carrière étant donné la stabilité du marché du travail français et les conditions avantageuses proposées. D’autant plus que la France encourage l’embauche de personnel polyglotte ces derniers temps. On a donc voulu savoir quelles sont les universités françaises qui offrent les meilleures qualités d’enseignement et les chances des jeunes diplômés de se faire embaucher.

Les étudiants étrangers choisissent les universités en France

 

Les meilleures universités sont en France 

 

La France fait partie des pays qui attirent le plus d’étudiants étrangers sur son territoire. Actuellement, près de 240 000 jeunes étrangers y étudient, plus du 3/4 viennent de pays européens, notamment la Croatie, la Suisse et l’Allemagne.

Pourtant cet engouement d’étudier en France a ralenti après 2008, en partie à cause de la crise financière. En fait, à cette époque tout a été touché par la crise, pour les étudiants européens, la vie est devenue chère. Ce n’est qu’à partir de 2015 que leur nombre a de nouveau augmenté.

Cette augmentation a d’autant plus été boostée par la sortie du classement officiel des meilleures universités à travers le monde en 2019. Plus de 15 universités françaises sont classées parmi les meilleures, les-voici.

 

15 meilleures universités françaisesAppréciation (sur 100)
École normale supérieure de Paris92
École polytechnique90
Université Sorbonne89
École normale supérieure de Lyon86,5
Centrale Supélec Paris85
SciencesPo Paris83
Université Grenoble-Alpes82
Université Paris-Sud80
Université Paris 1 Panthéon Sorbonne79
École des ponts ParisTech78
Université Aix-Marseille77,5
Université de Strasbourg74,5
Université Paris-Diderot73
Université de Bordeaux72
Université Paris Descartes70

 

L’appréciation de ces universités a été basée sur plusieurs critères : le nombre et la variété des filières, la qualité de l’enseignement (notamment définie par le reconnaissance internationale des diplômes), l’ergonomie du campus (les salles de classe, la bibliothèque, la cantine),…

La plupart de ces universités sont publiques et se concentrent à Paris, c’est normal puisque c’est la capitale. Pourtant, les universités d’autres villes comme Grenoble, Marseille, Strasbourg ou Bordeaux se trouvent aussi dans le classement. Laissant ainsi plus de choix aux jeunes.

Depuis 2015 jusqu’à présent, non seulement le nombre d’étudiants européens en France mais aussi celui des étudiants français ne cesse d’augmenter. On a demandé leur avis sur les raisons d’une telle augmentation : « devant la délocalisation de masse, on ne s’en sort plus sans un diplôme de Master, et l’anglais est devenu un grand atout ».

Ils pensent avoir plus de chances de trouver un emploi avec un diplôme en poche.

 

Plus de chances de se faire rapidement embauché après le diplôme

 

En fait, les chances d’un jeune d’origine européenne égalent presque celles d’un natif en France. Un jeune fraîchement diplômé a 4,5 fois plus de chance de trouver un emploi qu’une personne qui a de l’expérience mais sans diplôme ou qu’une personne diplômée depuis longtemps.

En moyenne, 90 % des diplômés occupent un emploi 30 mois après la fin de leurs études. Mais le taux d’insertion dépend largement de la filière choisie. Par exemple, il s’élève à 92% dans les filières professionnelles contre 89% pour celles relatives à la technologie et 90% pour le commerce.

Aussi, ce taux dépend de la région et du secteur où on souhaite travailler. Paris, en Ile-de-France, est considéré comme offrant le plus d’emplois, mais certaines régions embauchent tout aussi bien. Les diplômés de l’aviation sont très demandés à Toulouse et à Bordeaux (Nouvelle-Aquitaine) par exemple avec 93% de taux d’insertion.

On a donc voulu prévoir les chances des diplômés à trouver un emploi dans chaque région de France, toute filière confondue.

 

 

On constate que les jeunes diplômés ont plus de chances de se faire embaucher en Ile-de-France pour toutes les filières avec 90% de chances de trouver un emploi dans les 30 mois qui suivent leur diplôme. Contrairement en Corse (68%), c’est en partie parce que son niveau économique est assez moyen comparé à celui des autres régions.

Il existe pourtant certaines inégalités. Par exemple, les ressortissants en lettres-langues et en art peinent plus à trouver du travail (13% d’entre eux chôment encore deux ans et demi  après leur diplôme) comparés aux diplômés en droit-économie-gestion (9% seulement).

Et pour le salaire, un diplômé gagne en moyenne 1 900 euros net par mois au début, avec une augmentation annuelle d’environ 8% pour les ressortissants en droit-économie-gestion. Pour ceux en sciences-technologie-santé,  cette augmentation est de 6% contre 5% pour les autres filières en générale.

Ces inégalités portent aussi sur l’accès à un emploi stable : plus de 3 diplômés sur 4 (75%) ont un emploi stable en droit-économie-gestion et en sciences-technologie-santé contre 66 % en lettres-langues-arts et 57 % en sciences humaines et sociales.

Et pour les débouchés, 72 % des diplômés travaillent dans le secteur privé. Mais ce taux varie fortement de 49 % en sciences humaines et sociales à 80 % en droit-économie-gestion. Il faut donc bien choisir sa filière en déterminant à l’avance les secteurs qui embauchent constamment en France.

 

Secteurs prometteursChances d’embauche 18 mois après diplôme (en %)
Industrie automobile95
Santé94
Technologie numérique92
Technologie de l’information et de la communication92
Commerce91
Produits et services pharmaceutiques90

 

Ce sont les secteurs prometteurs qui embauchent constamment en France. Il est donc conseillé d’orienter ses études vers l’un d’eux pour avoir le maximum de chance de se trouver rapidement du travail.

 

Etudier en France est une grande opportunité à saisir. Après le diplôme de Master, les étudiants ont le choix entre travailler en France, travailler dans un autre pays (étant donné que les diplômes obtenus dans une université française sont reconnus mondialement), ou encore continuer leur doctorat en France.

Plus d’un tiers (36 %) des diplômés de Master décident de poursuivre leurs études doctorales dans la même université.

Faire ses études dans  l’une des 15 universités qu’on a citées augmente les chances de se faire embaucher puisqu’elles sont de renommée internationale. Il faudra cependant bien choisir sa filière pour minimiser le temps qu’on passerait sans travailler. Mais en général, un ressortissant de l’une de ces universités ne reste pas longtemps au chômage surtout s’il ou elle a orienté ses études vers l’un des secteurs prometteurs en France qu’on a identifiés.

Donc, poursuivre les études en France garantit un meilleur avenir aux jeunes (embauche plus rapide, diplôme reconnu internationalement,…). C’est pour cela que les étrangers, surtout les jeunes européens venus de Croatie, de Suisse ou d’Allemagne continuent d’y étudier.

Sources

https://fr.statista.com/infographie/10987/les-meilleures-universites-francaises-en-2018/

https://www.tutored.me/fr/classement-universites-france/

https://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/classement-des-meilleures-jeunes-universites-la-france-sur-le-podium-19889/

https://www.letudiant.fr/etudes/3es-cycles-et-masters/diplomes-master-chance-trouver-un-emploi-insertion-professionnelle-infographie.html

https://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20150108trib3777a9030/un-jeune-diplome-a-4-5-fois-plus-de-chances-de-trouver-un-emploi-fioraso.html

Lire plus...

Recevez le devis de déménagement gratuit

Sans obligation ou engagement